En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Histoire-géographie

3ème - Retour sur les lieux du débarquement

Par FRANCOIS LAZAREFF, publié le mercredi 16 décembre 2015 22:03 - Mis à jour le dimanche 17 janvier 2016 21:22

 

Partir en Normandie en été promet habituellement quelques gouttes revigorantes, oser y aller un 15 Décembre pour illustrer un chapitre d'Histoire démontre un certain courage, voire de l'insouciance. Mais comme a pu dire Danton : "De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !" et Montaigne nous encourage à faire voyager nos jeunes pousses... Alors nous voici partis !

 

Notre 1ère étape fut le mémorial de Caen

(température 13°C, humidité 30%, ensoleillement 60%)

Les 53 élèves de 3e B + E perçoivent de manière concrète les notions abordées en classe les jours précédents, révisent le processus de la montée en puissance des régimes totalitaires, élargissent leur champ de vision à la politique expansionniste japonaise...

 

 

Notre 2ème étape fut le cimetière allemand

(température 15°C, humidité 50%, ensoleillement 70%)

Nouveauté du circuit de l'après-midi : comparer les choix de l'Allemagne et des Etats-Unis d'Am. pour les corps des soldats morts pendant la bataille de Normandie : la tradition allemande veut que les corps soient enterrés sur place. Ils sont ainsi regroupés en 6 lieux. Celui-ci compte plus de 21.000 tombes disséminés sur 7 hectares pelousés et arborés, représentées de manière sobre par des petits carrés au raz du sol. Des croix alignés par 5 de basalte noir parsèment et décorent le cimetière.

 

 

Notre 3ème étape fut la Pointe du Hoc

(température 14°C, humidité 90%, ensoleillement 60%)

La batterie côtière de la pointe du Hoc fait partie du système défensif allemand construit sur tout le littoral atlantique appelé "Le mur de l'Atlantique". Elle est composée de 6 canons d'artillerie positionnés sur une falaise capables de couvrir un rayon de 30 km. Sa position entre les plages de débarquement d'Utah Beach et d'Omaha Beach en fait une cible prioritaire pour les Alliés. Elle doit être mise hors d'état de nuire avant l'assaut au risque d'essuyer de lourdes pertes pour les "Marines" qui débarqueront sur les plages. L'assaut de cette falaise de 35 m. de haut, et protégée de 120 soldats allemands est confié à 250 "rangers" : soldats d'élite américains, qui prendront et défendront seuls le site pendant 2 jours. Seulement 90 d'entre eux seront encore vivants le 9 juin, jour d'arrivée des premiers renforts.

Cette visite est également l'occasion de comprendre l'organisation d'un blockhaus allemand, et de constater les dégâts que commettent les bombardements des avions et navires alliés... et la témérité des "rangers".

 

 

Notre 4ème étape fut le cimetière américain

(température 14°C, humidité 70%, ensoleillement 40%)

Le cimetière de Colleville est situé en surplomb d'Omaha Beach. Il est l'un des 2 cimetières où sont enterrés les corps des 30% de soldats américains non rapatriés. Il regroupe plus de 9.000 tombes parfaitement alignées dans un espace pelousé de 70 hectares. Chaque tombe est ornée d'une stèle de marbre blanc (une croix latin pour les chrétiens et une étoile de David pour les personnes de confession juive). L'émotion que dégage l'organisation des sépultures, sa localisation et la présence d'une chapelle et d'un mémorial en font un lieu de mémoire majeur pour les Américiains.

 

 

Notre 5ème étape fut Omaha Beach

(température 12°C, humidité 80%, ensoleillement 30%)

Omaha Beach est l'un des 5 lieux du débarquement des Alliés en Normandie car cette plage permet un débarquement facile des troupes et du matériel. Omaha Beach a le relief le plus défavorable des 5 plages choisies. La plage est parsemée de multiples pièges et l'accès à l'arrière pays n'est possible que par 4 goulets puissamment défendus par 8 blockhaus et des fortins capables de couvrir les 8 km. de la plage camouflés dans les hauteurs de la crête.

Omaha Beach est la plage qui a provoqué le plus lourd bilan (30% des pertes du débarquement - 90% des soldats de la 1ère vague de débarquement tués ou blessés). Elle prend le surnom de "Omaha la sanglante".

 

=> 1 musée + 4 sites visités = 1 journée chargée et des élèves bien fatigués.

 

 

Merci à David notre guide et aux hôtesses qui nous ont accompagnés tout au long de cette journée (Mme Guillaume, Mme Tolila, Mme Tourquetil)

Pièces jointes
Aucune pièce jointe